Génération 28 : Les Zozos sac au dos

Les Zozos sac au dos ont choisi comme thème : le voyage

La Ville des Mots (inspirée des oeuvres de Rosana Ricalde)

Les rues de la ville sont constituées de phrases découpées par chaque Zozo dans des livres chaque mercredi matin.

 

 

Les Zozos préparent leurs itinéraires...

Ils échangent des cartes postales créées dans l'atelier à partir de la carte du groupe

Le groupe a inventé des écritures imaginaires et a ensuite essayé de parler ces langues

Le spectacle

De retour de leurs voyages aux quatre coins du monde, un groupe d'amis se retrouve et se raconte leurs aventures.

"Le point de rencontre"

Dans les montagnes d'Arizona

Un fils retrouve son père qui jeûnait dans le désert pendant 40 jours. Il raconte les trois derniers jours passés avec lui.

 

L'envers du décor à Santo-Domingo

Contrastes entre la naïveté des touristes et la réalité des ouvriers locaux.

Escale en Algarve
Une femme raconte son dernier voyage dans son pays natal. Elle décrit la mer, les falaises et toute l’atmosphère près des plages avec le bruit des mouettes.
Pour garder un souvenir de son voyage, elle ramasse quelques coquillages où l’on entend les bruits de la mer.

Paradis retrouvé
Assis au bord d’une rivière, un homme retrouve son paradis et sa liberté.

 

Mésaventures en Espagne
Un homme se rend en Espagne pour participer à une course de taureaux. Il échappe de justesse à la mort ou à une blessure grave, contrairement aux autres participants. Cela ressemble à son parcours de vie.

 

Alice, son voyage intérieur
C’est l’histoire, toujours d’actualité, du voyage intérieur et réel d’Alice.
Comme une métaphore de la vie intérieure d’une personne souffrant de troubles psychiques et qui, par moments, voyage aussi à travers les projections fantasmagoriques de son esprit.

 

L'envie de quitter le désert

Un homme marche dans le désert à la recherche d'eau et de nourriture. Il chante sa difficuté à vivre et son rêve de trouver un monde meilleur.

Chaque jour qui passe

Chaque jour qui passe
Je renais de mes cendres
Le regard se jette au loin
Et le cœur toujours tendre
En ce moment de joie
Un je ne sais quoi de peine
Je me transforme en caillou
Dans une rivière lointaine
Et j’interromps pour un moment le voyage
Je me pose sur une belle plage
Loin de l’eau et de la tourmente
Sèche mes souvenirs et chante
L’eau l’eau l’eau l’eau
Est mon remède éternel
Jusqu’à ce que la poussière
Bouche mes veines
L’eau l’eau l’eau l’eau

Puis, les Zozos rentrent ...


... et pour terminer, tout le groupe se retrouve aux ateliers et offre aux spectateurs quelques souvenirs de leurs voyages : rires, poésie, rêves, respect, hopitalité, chaleur humaine, plaisir, arc-en-ciel, beauté, un bel accueil, un tas de surprises….